Rechercher
  • Samuel GUIGNARD

Votre bien immobilier à vendre, quels choix s'offrent à vous ?


Quand on décide de vendre, c'est en général que l'on a un nouveau projet, ou que l'on souhaite réorganiser son patrimoine, ainsi le réflexe naturel est de fixer le prix, et de trouver un acquéreur, or la plupart des vendeurs ne se posent pas la question de déterminer les différents cadres pour vendre un bien immobilier, qui s'adapteraient peut-être mieux à votre projet :


Exemple : Couple de 75 ans veulent vendre une maison individuelle d'une valeur de marché de 500 000 €.


  • Transaction classique :

Cette vente consiste à vendre la pleine propriété du bien.

Avantages : Marché dynamique avec forte demande, et transaction relativement rapide.

Exemple : Prix de vente : 500 000 €

  • Vente aux enchères :

Une vente aux enchères immobilière est une vente publique aboutissant à l’attribution d’un bien au plus offrant.

Souvent méconnues, les ventes aux enchères notariales volontaires - ou ventes à la bougie - constituent un moyen efficace pour vendre un bien immobilier.

Elles sont organisées dans les chambres des notaires, soit sur place, soit dans un local proche du bien vendu par adjudication.

Avantages : Sur des biens recherchés, les enchères peuvent générer une surcote du bien, et vous conservez la maitrise de la vente.

  • Vente à un promoteur :

La vente à un promoteur peut être une alternative particulièrement favorable pour le vendeur, sous peu que votre parcelle bénéficie d'une constructibilité intéressante.

VEFA Conseil est spécialiste du développement foncier pour les promoteurs, et étudie au


préalable la faisabilité de votre terrain avant de sélectionner les promoteurs les plus à même de proposer un prix satisfaisant.

La plupart du temps, les prix promoteurs proposés sont 30% voire 100% au dessus du prix de marché entre particuliers.

Avantages : Un prix de vente souvent bien au-delà du marché, fiscalité des plus-values réduite sous conditions.

Inconvénient : les délais d'autorisation d'urbanisme avant signature définitive de vente peuvent être de 9 mois, voire plus.

Exemple : Prix de vente à un promoteur : entre 700000€ et 1000000€.

  • Vente en viager :

Le viager consiste à vendre un bien immobilier à un tiers en échange du versement d'une rente viagère périodique (mensuelle, trimestrielle ou annuelle). Cette rente s'accompagne d'un bouquet (environs 30% de la valeur vénale du bien).

Il faut distinguer 2 types de vente en viager : le viager occupé , et le viager libre.

Avantages : Le vendeur récupère une somme d'argent disponible immédiatement, et des revenus faiblement fiscalisés à vie ; L'acheteur achète à prix minoré au départ ;

Inconvénients : Le bien vendu ne sera pas transmis aux héritiers ; Le coût in fine dépend de la durée de vie du vendeur, et la rente n'est pas déductible des revenus de l'acheteur.

Exemple : Bouquet de 150 000 € + Rente viager libre de 1950€/mois, ou rente occupé de 450€/mois.

  • Vente à terme :

Variante de la vente en viager, à la différence près que la durée de règlements de la rente est fixe et déterminée par avance.

Avantage : Maîtrise de la durée de versement de la rente, évite le financement bancaire.

  • Vente en nue-propriété :

Elle permet au vendeur de recevoir un capital immédiat important (valeur de la nue-propriété) tout en conservant le droit de disposer des lieux sa vie durant. Au décès du vendeur usufruitier, le nu-propriétaire récupère la pleine propriété sans rien à payer en plus.

Exemple : Prix de la NP : 350 000 €

  • Vente de l'usufruit :

De la même manière que pour la nue-propriété, vous pouvez vendre votre droit d'usage et droit d'en retirer les fruits (loyers), c'est à dire l'usufruit du bien. Au décès de l'acheteur usufruitier, le nu-propriétaire ou ses héritiers récupèrent la pleine propriété.

Exemple : Prix de l'US : 150 000 €




Ainsi il est essentiel de définir au préalable d'une décision de vente, les besoins et objectifs derrière cette vente (nouvel achat immobilier, besoin de liquidités, de revenus complémentaires, optimiser la transmission du patrimoine, ... ).


Une décision de vente immobilière n'est pas un acte anodin, il est essentiel d'être accompagné d'un professionnel qualifié et expérimenté.



14 vues0 commentaire